AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 let's go for a ride; armani

Aller en bas 
AuteurMessage
Abigail Delaney
A.Ne vous fiez pas aux apparences
avatar

Nombre de messages : 165
In Your Heart ? : Nobody
Date d'inscription : 19/05/2009

About You ~
In your heart ?: Presque rien
Profession: Touriste
Répertoire:

MessageSujet: let''s go for a ride; armani   Ven 22 Mai - 15:35

    Depuis quelques temps maintenant, Abi passait la plupart de ses soirées au "Dancefloor's Feeling". Elle n'y restait pas forcément toute la nuit, juste le temps d'y prendre un verre mais elle aimait l'ambiance de club ainsi que son personnel, avouons-le. Précisons également qu'à Eros, les nightclubs ne se comptaient pas par dizaine mais plutôt sur une seule main et que DF était le meilleur.

    Ce jour-là, Abi avait passé la journée à lézarder dans les rues avec un guide écrit en grec qu'elle avait eu beaucoup de mal à comprendre et malgré la gentillesse des autochtones, elle avait certainement du louper les coins les plus rustiques et les plus somptueux. Tant pis, de toute façon, elle avait largement le temps de se rattraper ! Elle rentra finalement vers 19 heures et après avoir diné rapidement, elle chaussa de nouveaux talons et se dirigea vers son club préféré. A cette heure, l'ambiance était plus cool, moins bruyante et plus cosy, ce qu'elle préférait. Elle s'assit au bar et essaya de rester le plus discrète possible quand elle scruta les environs à la recherche d'un certain jeune grec qui, non, ne lui faisait pas du tout d'effet. Un autre barman s'approcha alors d'elle.


    "Armani est pas encore là mais il ne devrait pas tarder, je te sers quand même ?"
    "Pourquoi Armani, je m'en fiche, donc oui, s'il te plait. Une bière."

    Pathétique, pathétique mais bon, elle n'allait pas laisser croire la ville entière qu'elle avait le béguin pour lui ce qui était, bien entendu, totalement faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armani Keliatos

avatar

Nombre de messages : 59
In Your Heart ? : Desirs, only desirs...
Date d'inscription : 20/05/2009

About You ~
In your heart ?: Nobody
Profession: Barman
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Ven 22 Mai - 21:36

    Quatorze heure. Le réveil d’Armani sonna. Pas très longtemps puisque le jeune homme extirpa son bras de sous les draps pour attraper l’objet de ses souffrances et l’envoya à l’autre bout de la pièce. C’était ce qui se passait tous les jours. Et tous les jours Armani se rendormait encore pour quelques heures. Il faut préciser qu’il ne se couchait guère avant cinq ou six heure du matin. Barman au Dancefloor Feelings, il passait ses nuits à servir des verres à de jolies touristes en quête d’aventure. Le job de rêve pour le Grec dragueur qu’il était. Il avait pris un rythme de vie différent du commun des mortels, un rythme qui lui convenait parfaitement. Il avait toujours été un oiseau de nuit. C’était une des raisons qui l’avait poussé à quitter le domicile familial. En plus de toutes les stupides règles imposées par ses parents. Deux heures plus tard il roula hors de son lit et fila sous la douche. Il devait être au club quelques heures plus tard et avait encore des courses à faire et des amis à voir.

    Le reste de l’après-midi passa donc plutôt rapidement et la nuit tombait tout juste lorsqu’il rejoignit le centre ville afin de prendre son poste. Passant par l’arrière boutique il laissa ses affaires dans le vestiaire. Simplement vêtu d’un jean noir et d’un débardeur blanc il accrocha sa veste en cuir dans son casier et jeta un coup d’œil dans le miroir qui agrémentait la porte. Il n’avait jamais douté de son charme, le nombre de femmes qui passaient dans son lit lui suffisait à être confiant dans ses capacités à séduire la gente féminine. Rejoignant la salle bruyante, il laissa son regard balayer la foule à la recherche de visages connus dans la clientèle. Plutôt facile quand on est aussi populaire que lui. Il traversa la piste de danse, saluant au passage un bon nombre de garçons et lâchant des baisers aux femmes qui l’attrapaient sur son chemin. A quelques pas du bar un sourire satisfait naquit sur ses lèvres alors qu’il reconnu la blonde qui lui tournait le dos. Accoudé au bar elle buvait tranquillement une bière sans prêter attention aux deux garçons assis à sa droite qui la fixait comme s’ils attendait qu’elle leur adresse enfin la parole. Armani lâcha un petit rire. Abigail. Un mystère, une énigme qu’il voulait résoudre. Elle était si secrète et distante. Elle l’attirait comme un aimant et le jeune homme était frustré de ne pas réussir à décrypter ses pensées. Habituellement il lisait dans les femmes comme dans des livres ouverts mais avec elle tout était différent… Se glissant derrière elle, il s’arrêta, son torse frôlant le dos nu de la belle. Se penchant doucement il approcha ses lèvres près de l’oreille de la blonde.
    « Tu m’attendais ? » Il déposa un baiser furtif sur la tempe d’Abigail puis sans attendre sa réponse, passa par-dessus le bar d’un geste habile et se posta devant elle, un sourire charmeur sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Delaney
A.Ne vous fiez pas aux apparences
avatar

Nombre de messages : 165
In Your Heart ? : Nobody
Date d'inscription : 19/05/2009

About You ~
In your heart ?: Presque rien
Profession: Touriste
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Ven 22 Mai - 22:14

    Il fallait cependant bien avouer que les soirées sans Armani au Dancefloor’s Feeling était d’un ennui mortel. Quand il était là, il lui tenait compagnie et elle se devait d’être au top pour réussir à lui sortir la petite phrase que rendrait leur relation encore plus compliquée et floue. Tout ceci était un jeu bien amusant et les soirées d’Abi en ressortaient beaucoup plus intéressante. L’avantage second de la présence d’un barman un peu collant était aussi qu’elle permettait une sorte d’immunité contre les gros lourdauds de la boîte, une immunité qu’elle ne possédait pas ce soir puisque deux d’entre eux venaient justement de s’assoir à côté d’elle et bien qu’elle n’y fasse pas attention, elle sentait bien leur yeux sur elle. Elle sirotait tranquillement sa bière en commençant à se laisser bercer par la musique, elle avait envie de danser ce soir, ce n’était pas souvent alors elle allait certainement se laisser tenter. Elle allait y penser.
    C’est alors qu’elle sentit une présence derrière elle et elle n’eut même pas à se retourner pour reconnaître cette personne, sa voix ne faisait aucun doute et cet orgueil également lorsqu’il se permit de le déposer un baiser sur la tempe. Armani. Armani, ce cher barman enjoliveur qui la faisait craquer.


    « Depuis quand on embrasse les clients mon cher ? Et non, je ne t’attendais pas du tout, je suis juste là, à prendre une bière, je vais peut-être aller danser et puis je rentrerais chez moi, seule ou accompagnée et de toute façon, rien de tout ceci n’aura à voir avec toi. »

    Voila, c’était dit, clair, concis, précis. Elle n’en pensait pas un traitre mot mais elle savait bien comment lui mentir depuis ces quelques semaines, enfin, au moins elle essayait.

    « En plus, tu es en retard pour ton service, de 15 minutes. Une touriste là-dessous ? »

    Quelle conne, pour lui prouver qu’elle avait regardé la pendule, elle n’aurait pas pu faire mieux. Elle retint au maximum le rouge qui arrivait sur ses joues, finit sa bière et posa sa bouteille sur le comptoir en la dirigeant vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armani Keliatos

avatar

Nombre de messages : 59
In Your Heart ? : Desirs, only desirs...
Date d'inscription : 20/05/2009

About You ~
In your heart ?: Nobody
Profession: Barman
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Ven 22 Mai - 23:03

    « Depuis quand on embrasse les clients mon cher ? Et non, je ne t’attendais pas du tout, je suis juste là, à prendre une bière, je vais peut-être aller danser et puis je rentrerais chez moi, seule ou accompagnée et de toute façon, rien de tout ceci n’aura à voir avec toi. »

    Le jeune homme esquissa un large sourire. La façon dont elle avait de se braquer à la seconde où il posait les yeux sur elle lui faisait espérer qu’elle n’était pas si indifférente à sa présence. Attrapant un torchon sous le bar il entreprit de nettoyer quelques verres qui trainaît sans pour autant effacer ce petit air suffisant imprimé sur son visage.

    « Tu sais beauté, si tu n’en avais que faire de moi comme tu le prétends tu ne chercherais pas à te justifier avec tant de véhémence… »

    Lui adressant un clin d’œil moqueur il laissa échapper un petit rire et s’éloigna un instant pour servir d’autres clients qui patientaient. Une fois fait il revint vers la jolie touriste et s’arrêta un instant pour la fixer. Elle n’était pas d’une beauté classique comme les autres touristes qu’il draguait chaque soir. Elle avait ce petit quelque chose en plus qui la rendait sublime à ses yeux, et qui, même si il ne l’avouerait jamais, l’intimidait un peu. Comme si la jeune femme n’était pas à sa portée. Comme si elle était bien trop bien pour lui. Elle paraissait si pure, si parfaite. Et lui… Il aurait eu peur de la briser. Mais cette peur n’égalait pas l’envie qui le consumait d’attraper les lèvres de la blondinette dans un baiser fiévreux.

    « En plus, tu es en retard pour ton service, de 15 minutes. Une touriste là-dessous ? »

    Le regard d’Armani suivit celui de la jeune femme vers la pendule et il secoua la tête. Etait-ce de la jalousie qu’il sentait pointer dans sa voix ou se moquait-elle simplement de son mode de vie ? Il ne savait jamais sur quel pied danser avec elle et ça en devenait de plus en plus frustrant. Affichant toujours un sourire confiant il attrapa la bouteille vide que la jeune touriste lui tendait.

    « Tu comptes même les minutes de mon absence maintenant ? Je savais que je te faisais de l’effet mais à ce point là… Je suis flatté ! »

    Il attrapa un shaker, y versa des alcools et jus divers, jongla avec le récipient quelques instant de manière habile et transvasa le contenu dans un verre à coktail qu’il agrémenta de sucre et des friandises avant de le poser devant la demoiselle.

    « Quelque chose d’un peu plus fort. Pour te décoincer un peu… » Lâcha-t-il avec un pointe de moquerie avant de préciser. « C’est pour moi. » Le jeune homme devait avoir une ardoise longue comme son bras mais le patron étant un ami il savait que ça n’avait aucune importance. Posant les deux mains sur le rebord du bar pour s’y appuyer, il approcha son visage de celui de la jeune femme. « Alors comme ça tu veux danser hein ? J’aimerai voir ça… Tu attends ma pause pour aller brûler les planches beauté ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Delaney
A.Ne vous fiez pas aux apparences
avatar

Nombre de messages : 165
In Your Heart ? : Nobody
Date d'inscription : 19/05/2009

About You ~
In your heart ?: Presque rien
Profession: Touriste
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Ven 22 Mai - 23:40

    Son orgueil et son machisme la mettait hors d’elle, elle avait envie de le frapper tellement elle s’en voulait de tomber toujours plus sous le charme d’un idiot qui jouait de son physique et de son assurance pour attraper quelques femmes en manque d’amour. Et avec son simple jean et son marcel blanc qui moulait parfaitement une musculature qu’elle ne pouvait s’empêcher de contempler, elle fondait littéralement devant lui. Elle aurait tant aimé se laisser aller mais cela aurait été une marque de faiblesse et de plus, il serait le premier à arrêter ce jeu quand il aurait eu ce qu’il voulait. Abi n’était pas venue ici pour se faire briser le cœur une seconde fois alors il allait falloir qu’elle arrive à dompter ses sentiments et sa libido. Elle ne prit même pas la peine de gaspiller de la salive pour répondre à son premier pic de la soirée et préféra lever les yeux au ciel, lui faisant ainsi bien comprendre ce qu’elle pensait de tout ça.

    « Je ne compte pas les minutes, c’est juste ton collègue là-bas qui m’a fait remarquer ton absence, rien de plus, ne montes pas sur tes grands chevaux ! »

    Ouf, elle avait réussit, à son humble avis, à sauver quelques pots cassés et sans rougir cette fois-ci, quel exploit ! Elle le contempla cependant entrain de se vanter et de montrer toute l’ampleur de son habilité en lui préparant un cocktail. C’était le troisième avantage à avoir un barman collant : les boissons gratuites, et souvent les plus chères et les meilleures !

    « Je n’ai pas besoin de me décoincer et encore heureux que ce soit pour toi, car je n’avais rien commandé ! » lui répondit-elle en glissant la paille entre ses lèvres et en aspirant une gorgée de ce cocktail sucré et délicieux. Elle attrapa une friandise et la porta à sa bouche en le regardant s’approcher d’elle et lui faire une proposition alléchante.

    « Je n’ai pas besoin de toi pour danser, je peux très bien trouver quelqu’un d’autre. En plus, ta pause est dans combien de temps ? Je n’attendrais certainement pas jusqu’à là ! »
    Elle attrapa alors sa coupe et vida le cocktail d’une traite. Vraiment délicieux, à croire qu’il lisait dans ses pensées ou dans ses goûts ! Elle se leva alors et s’avança vers la piste de danse en gardant ces yeux sur lui. Elle rejoignit les quelques danseurs entrain de se déhancher et commença à faire de même, quittant du regard son barman préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armani Keliatos

avatar

Nombre de messages : 59
In Your Heart ? : Desirs, only desirs...
Date d'inscription : 20/05/2009

About You ~
In your heart ?: Nobody
Profession: Barman
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Sam 23 Mai - 0:17

    Elle le trouvait exaspérant, ça se lisait dans ses yeux, dans sa façon d’être, sa manière de lever les yeux au ciel quand il se montrait trop arrogant. Pourtant il ne pouvait s’en empêcher, après tout c’était dans sa nature. Depuis quelques années maintenant il s’était forgé cette image de Don Juan au regard de braise, imbu de lui-même et peu amène des sentiments des autres. Il ne se voyait pas comme un monstre mais quand Abi soupirait à ses tentatives désespéré c’est ce qu’il avait l’impression d’être et même si il ne le montrait pas, son cœur se serrait un peu plus à chaque fois. Il aurait fait tout ce qui était en son pouvoir pour lui plaire, mais il ne pouvait pas changer du jour au lendemain. Il ne le voulait pas. Changer le rendrait plus vulnérable, il le savait. Il ne voulait pas devenir le gentil petit copain plein d’attention. Il n’était pas comme ça et ne le serait probablement jamais. Malheureusement pour lui il semblait que c’était ce que la belle blonde attendait. Un Prince Charmant en armure et destrier blanc qui viendrait lui faire miroiter des rêves d’avenir. Tout ça lui donnait la nausée.

    La regardant s’évertuer à cracher son venin et paraître détachée, le jeune homme secoua la tête. Finalement peut-être s’était-il fait des films, peut-être n’était-elle pas si intéressée. Peut-être n’était-elle pas si intéressante non plus. Après tout elle semblait être le genre de fille voulant simplement se caser avec le gars bien du coin. Et lui ce qu’il voulait s’était s’amuser sans penser au lendemain. Pas vraiment l’un pour l’autre en soit… Alors que son visage perdait un peu de sa bonne humeur habituel et que son sourire charmeur s’effaçait, il tourna la tête vers des clients qui lui faisaient signe et soupire.


    « Peu importe. Comme tu le sens. Après tout tu es libre de faire ce que bon te semble, je ne suis pas ton ami, et encore moins ton petit ami alors… Amuse-toi bien et passe une bonne soirée ! »

    Il avait lâché ça d’une voix neutre. Parvenant à refouler la déception qui l’habitait. Et alors qu’il la regardait s’éloigner vers la piste de danse, il sera automatiquement les poings pour refreiner une envie de frapper ce qui viendrait à sa portée. Tout le monde le savait, Armani était un nerveux, et quand ses émotions se faisaient trop fortes, il avait tendance à user de la violence plutôt que de la parole. Servant les quelques touristes et habitués qui passaient commande il garda un œil sur la jolie blonde qui semblait s’amuser sur le dancefloor. Lorgnant sur la pendule il décida de faire un break. Quelques minutes auparavant il en aurait profité pour rejoindre Abi mais l’envie n’y était plus. Il n’était pas du genre à renoncer aussi vite, mais là encore tout était différent et il commença à traverser la foule pour rejoindre le vestiaire, jetant discrètement un regard en coin vers la jeune femme. Il fut amusant de voir comme son attitude changea du tout au tout en une fraction de seconde lorsqu’il vit un homme s’approcher d’un peu trop près de la belle. Retrouvant son self contrôle et son sourire confiant il scinda la foule pour atteindre les deux jeunes gens et posa une main sur l’épaule du garçon qui faisait face à la jeune touriste.

    « Tu permets ? » Et d’une main ferme il écarta le grand blond pour se placer face à Abi. Ni trop près ni trop loin et il posa délicatement une main sur la hanche de la blondinette. « C’est la dernière fois que j’essaie. Envoie moi paître encore une fois et promis tu n’auras plus jamais à faire à moi. » Déclara-t-il en ancrant son regard dans celui de la jeune femme alors qu’il priait intérieurement pour qu’elle ne le rejette pas une nouvelle fois. « Je ne te demande pas de m'épouser, ni même de me suivre chez moi après mon service, j'aimerai simplement que tu m'accordes cette danse. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Delaney
A.Ne vous fiez pas aux apparences
avatar

Nombre de messages : 165
In Your Heart ? : Nobody
Date d'inscription : 19/05/2009

About You ~
In your heart ?: Presque rien
Profession: Touriste
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Sam 23 Mai - 0:39

    Elle dansait et faisait tout pour se retenir de jeter un œil au bar car au fond d’elle, elle était quasi certaine qu’il la regardait et elle ne voulait pas passer une nouvelle fois pour la parfaite victime, pour la parfaite touriste qu’Armani devait commencer à connaître par cœur. Malgré tout, les derniers mots qu’il lui avait dit résonnaient et se répétaient dans sa tête. Peut être était-elle allé trop loin cette fois-ci. C’était tout elle, soit elle était trop entreprenante et faisait fuir le pauvre jeune homme, soit elle se protégeait de trop en pensant passer pour une mystérieuse à dompter et ils s’en lassaient. Elle était nulle en amour, nulle en drague, et ce n’était pas près de se terminer si elle n’essayait pas d’avoir un peu plus d’empathie. Elle se sentait comme emprisonnée sur cette piste de danse, condamnée à danser jusqu’à ce qu’elle trouve quelque chose à dire, quelque chose qui ne fasse pas cruche de préférence ou alors jusqu’à ce que lui revienne vers elle et peut-être qu’à ce moment là, elle le laisserait un peu plus rentrer dans sa vie. Seulement un peu. La musique était de plus en plus rapide et la piste de danse de plus en plus bondée si bien qu’elle finit par ne plus voir le bar et quand finalement une brèche s’installa et qu’elle eut un visuel, il n’était plus là. Elle le chercha furtivement et nerveusement du regard comme si elle avait perdu quelque chose d’important, comme si elle se sentait seule à présent. *Bien fait pour toi Abi, ça t’apprendra à te faire passer pour ce que tu n’es pas !* Tellement occupée à retrouver Armani, elle ne se rendit pas compte du grand blond qui tentait une approche douteuse et peu subtile. Quand elle vit son visage, elle fut tout de suite attirée par une voix, celle d’Armani, encore, qui semblait plus protecteur qu’il ne le pensait. Elle lui sourit quand il s’approcha d’elle et rougit à peine quand elle sentit sa main sur sa hanche. C’était le moment de ne pas dire de conneries, c’était le moment de trouver les mots justes sinon, elle allait le perdre. Le perdre, comme si il y avait déjà quelque chose entre eux. Elle lui sourit à nouveau quand il lui implora presque de lui laisser cette danse et en guise de réponse, elle passa ses mains autour de son cou musclé tout en se rapprochant de lui.

    « Une seule alors ! » dit-elle avec un grand sourire.

    Ils dansaient depuis à peine quelques secondes qu’un amas de personnes vint se heurter à eux et la conséquence fut inévitable : la chute. Enfin, surtout pour Abi qui se retrouva à terre. Quand elle essaya de se relever, elle sentit alors une vive douleur à la cheville, si vive qu’elle ne put se relever et se rassit au sol. Elle détacha alors sa chaussure à talons et examina sa cheville qui avait déjà doublée de volume.


    « Je crois que je vais avoir besoin de ton aide ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armani Keliatos

avatar

Nombre de messages : 59
In Your Heart ? : Desirs, only desirs...
Date d'inscription : 20/05/2009

About You ~
In your heart ?: Nobody
Profession: Barman
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Sam 23 Mai - 11:30

    Lorsque la jeune femme enroula ses bras autour de son coup, le sourire d’Armani s’élargit. Ce n’était plus un sourire suffisant mais plutôt le reflet de sa bonne humeur revenue. Il n’aurait pas supporté qu’elle l’envoie balader une nouvelle fois, il avait beau essayer de se persuader qu’elle était comme toutes les autres filles, il savait que ce n’était pas le cas. Et ce qu’il éprouvait pour elle le tuait. Il détestait ça. Il devenait dépendant de sa présence, à la chercher du regard constamment. Il détestait ce pincement au cœur quand il se rendait compte qu’elle n’était pas au club. Il détestait ces bouffées de chaleur qui l’envahissait quand, enfin, elle se montrait devant lui. Il détestait ces sentiments nouveaux qu’elle lui faisait ressentir. Et en même temps, et c’est ce qui était le plus frustrant, il commençait à s’y habituer. Sa main toujours posé sur la hanche de la belle, il passa l’autre dans son dos, d’un geste plus tendre que dominateur. Habituellement, avec une autre fille qu’elle, il l’aurait agrippé avec force pour coller son corps au sien, mais avec Abi il se contenta de rapprocher doucement son torse alors que sa main gauche traçait des arabesques dans le dos dénudé de la belle. Il avait ces gestes tendres qui ne lui ressemblaient pas. Leurs corps se mouvaient en rythme, comme aimantés et son regard n’avait pas lâché celui de la blonde. Il tentait encore vainement de décrypter ce qu’elle pouvait penser et renonça une nouvelle fois. Un mouvement de foule les percuta et il n’eut pas le temps de retenir la jeune femme qui s’effondra sur la sol. Se retournant vivement vers l’homme qui les avait « emboutit » il lui lança un regard noir, de ceux que vous n’aimeriez pas qu’Armani vous adresse. « Fais gaffe où tu mets les pieds mec ! » Lâcha-t-il d’une voix forte, ne donnant pas l’occasion à l’autre de répondre. Baissant le regard vers le sol il entendit l’appel à l’aide de la jeune femme et jeta un coup d’œil à sa cheville. Merde. Se baissant il glissa un bras dans le dos de la belle et un autre sous ses genoux et la souleva avec une facilité déconcertante. « On va s’occuper de ça avant que ta cheville passe par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ! » Assura-t-il en la portant jusqu’aux vestiaires réservés au personnel du bar.

    Arrivés dans l’arrière boutique il posa délicatement la jeune touriste sur un banc et s’éclipsa un instant. Revenant moins d’une minute plus tard avec une poche de glace. S’asseyant à califourchon sur le banc il attrapa la jambe de la belle avec douceur et se débarrassa de sa sandale. Posant son pied sur sa cuisse il appliqua la glace et leva les yeux vers la blondinette
    . « Ce n’est pas trop froid ? » Arquant un sourcil il pencha la tête, un air désolé sur le visage. « On dirait que je te porte la poisse… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Delaney
A.Ne vous fiez pas aux apparences
avatar

Nombre de messages : 165
In Your Heart ? : Nobody
Date d'inscription : 19/05/2009

About You ~
In your heart ?: Presque rien
Profession: Touriste
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Sam 23 Mai - 15:46

    Se retenant de toucher sa cheville qui commençait à la faire souffrir et qui prenait également une couleur peu saillante, Abi leva les yeux vers Armani espérant qu’il ne soit pas un con fini qui la laisserait en plan venant de voir tous ses projets tombés à l’eau. Paranoïa quand tu nous tiens ! Avec un grand sentiment de soulagement intérieur, elle le vit se pencher et le laissa s’emparer d’elle et la soulever avec une facilité déconcertante, comme si elle n’était qu’une légère brindille. Elle passa son bras autour de son cou et attrapa de l’autre côté son débardeur blanc qu’elle agrippa avec force. Elle fut tentée un moment de poser sa tête sur son épaule mais se retint au dernier moment en pensant que ce ne serait peut-être pas adapté à ce niveau de leur relation. Il la porta délicatement, se frayant un passage entre la foule jusqu’à ce qui semblait être le vestiaire du personnel du club. Il l’asseya et revint quelques minutes plus tard avec de la glace qu’il déposa sur sa cheville.

    « Non, ca va, ça fait du bien au contraire. » lui dit-elle légèrement gênée.
    Le problème à présent, c’est qu’avec une cheville foulée, elle ne savait pas trop ce qu’elle allait faire de son séjour. Les balades à pied, terminées. Les soirées en boites, terminées. Enfin bref, toutes activités allaient maintenant être difficiles à mettre en place.


    « En effet, je crois que nous allons être obligés de ne plus nous voir ! »


    Biensûr, elle n’en pensait pas un mot et elle espérait que le ton employé assorti de son sourire faisait bien comprendre à Armani sa véritable pensée. Après ce qu’elle venait de vivre, elle en avait appris un peu plus sur lui et finalement, il n’était peut-être pas seulement ce dragueur sans cœur, ce dont elle pensait de lui depuis leur première rencontre et ce qui l’avait poussé à être autant sur la défensive. Peut-être allait-elle finalement lui laisser un peu plus de chance, peut-être allait-elle finir par se laisser charmer une fois pour toutes.

    « Je voudrais pas te retenir trop longtemps, ce serait bête que tu perdes ton boulot à cause de moi ! Si tu veux bien, tu peux m’appeler un taxi et je rentrerais soigner tout ça ! »

    De toute façon, elle ne pouvait pas rester ici : elle ne pouvait plus danser et dans cet état, elle n’allait pas continuer à boire, ni rester dans les vestiaires, attendre qu’Armani ait fini son service pour qu’il la ramène ! Donc il ne restait qu’une solution : rentrer chez elle malheureusement et attendre de voir ce que cette fichue cheville allait lui réserver au petit matin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armani Keliatos

avatar

Nombre de messages : 59
In Your Heart ? : Desirs, only desirs...
Date d'inscription : 20/05/2009

About You ~
In your heart ?: Nobody
Profession: Barman
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Dim 24 Mai - 1:11

    Ne plus la revoir ? Cette simple idée lui était impensable. Comment pourrait-il se passer d’elle ? Elle ne pouvait pas l’abandonner maintenant qu’elle l’avait rendu totalement accro à elle, elle ne pouvait pas le laisser alors qu’elle était responsable sa toute nouvelle faiblesse sentimentale. Il la fixa un instant, cherchant un indice qui lui indiquerait si elle était sérieuse en disant cela. Il espérait déceler un petit sourire, un regard qui dirait le contraire de ses paroles. Mais il ne trouva rien. Il se contenta donc de hocher silencieusement la tête, trop peiné pour répondre quoique ce soit. Après tout elle avait sans doute raison, il portait la poisse et n’était pas le genre de mec qu’il lui fallait, elle méritait sûrement beaucoup mieux que lui, beaucoup plus que ce qu’il avait à lui offrir. Sans même sans rendre compte il avait commencer à masser délicatement la cheville de la jeune femme, elle ne semblait pas trouver ça trop désagréable puisqu’elle ne pipa mot. Il déplace alors la poche de glace et laissa ses mains s’activer autour du membre meurtri alors que ses yeux remontaient vers la belle qui lui proposait d’appeler un taxi pour qu’il puisse reprendre son service.

    « Il est hors de question que tu rentres chez toi seule avec la cheville en vrac. Et mon patron comprendra, il préférera sûrement que je garde un œil sur toi plutôt que d’écoper d’un procès si jamais tu décidais de poursuivre le bar. »

    Sa voix n’avait trahi aucun sentiment. Il ne voulait pas qu’elle comprenne à quel point il voulait rester avec elle. Il ne voulait pas qu’elle se rende compte de l’importance qu’elle prenait à ses yeux. Il essayait donc d’avoir l’air détaché, du mieux qu’il pouvait, sans pour autant que la jeune femme pense qu’il était totalement indifférent à elle.

    « Et puis si tu pensais qu’il était aussi facile de se débarrasser de moi… Ce n’est pas une cheville foulée qui va me faire fuir, je suis désolé de te l’apprendre, tu vas m’avoir sur le dos encore un moment. » Lança-t-il en appuyant son propos d’un clin d’œil complice. « Mais on ne va pas rester là, c’est un peu glauque comme endroit, on a déjà vu plus romantique… » Attrapant de nouveau la jeune femme dans ses bras comme s’il avait soulevé un sac de coton, il sortit des vestiaires et déambula habilement entre les clients pour rejoindre une salle un peu plus à l’écart de la piste de danse et donc du bruit environnant. Déposant la jeune femme dans l’un des confortables fauteuil, il apporta un tabouret qu’il mis près d’elle afin qu’elle y pose sa jambe. Lui faisant signe qu’il allait revenir il s’éclipsa une nouvelle fois pour prévenir son patron du changement de programme. Celui-ci réagit de la manière dont il l’avait prédit et Armani revint quelques minutes plus tard avec deux cocktails bien frais qu’il posa sur la table. « Offert par la maison ! Considère cela comme des dommages et intérêts ! » Lança-t-il en souriant alors qu’il se laissait tomber sur le fauteuil d’a côté. Jetant un coup d’œil à la cheville qui semblait avoir quelque peu dégonflé il sa passa une main sur le visage. « Ca va mieux ? Peut-être serait-il plus prudent que je t’emmène aux urgences tu ne penses pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Delaney
A.Ne vous fiez pas aux apparences
avatar

Nombre de messages : 165
In Your Heart ? : Nobody
Date d'inscription : 19/05/2009

About You ~
In your heart ?: Presque rien
Profession: Touriste
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Dim 24 Mai - 4:39

    Laissant son sauveur essayer de faire passer la douleur, elle ne pouvait s’empêcher de le regarder et de penser à lui, à eux, à ce qu’il pourrait être entrain de faire si cet idiot ne les avait pas bousculés. Elle s’imaginait danser encore avec lui, ses mains sur elle et les siennes sur lui. Encore une fois, le destin lui aura joué un sale tour comme à son habitude, à croire qu’elle n’avait pas droit à un parcours simple et sans embuche. Malgré tout, se retrouver seule avec Armani dans cette petite pièce avait des avantages : il ne s’occupait que d’elle et en prime, elle avait droit à un nouvel élan protecteur qui lui en disait beaucoup sur le personnage.

    « Si je devais porter plainte, ce serait contre cet idiot, mais je passerais moi-même pour une idiote en faisant ça, donc tu n’as pas à t’inquiéter ! »

    Comme si elle allait porter plainte, après tout ce n’était qu’une entorse dans le pire des cas, et si cette mésaventure lui permettait d’avoir Armani à ses petits soins, elle n’allait pas se plaindre et vu ce qu’il était entrain de lui dire, elle allait réellement devoir passer le reste de la soirée à se faire bichonner. Elle allait certainement ranger ses pics et les remettre à plus tard, tout allait dépendre de son attitude. Qu’il ne redevienne pas macho et sexiste, sinon, elle serait prête à rentrer chez elle à pied pour lui prouver qu’elle n’était pas une petite touriste candide comme les autres. Elle n’eut même le temps d’approuver ou même de répondre à sa réflexion sur les vestiaires qu’elle se retrouvait une nouvelle fois dans ses bras à voyager ici et là dans le club. Ce mec prenait les choses en main et elle aimait ça, se sentir chouchouter, c’était étonnant d’ailleurs mais un peu de faiblesse n’a jamais fait de mal, un peu seulement. Il la ramena à l’intérieur et la déposa délicatement pour revenir quelques minutes plus tard avec le même délicieux cocktail qu’il lui avait préparé précédemment. Elle attrapa sa coupe et la posa sur ses lèvres buvant une gorge du liquide sucré.

    « Si tu crois qu’un simple cocktail me suffira comme dommages et intérêts ! »

    Elle ria faiblement en détachant son regard et en enviant la foule qui se déhanchait sur la piste de danse. Ce sera pour une prochaine fois, elle se le jura.

    « Oui, ça va merci. Je pense que ça devrait aller. Heureusement que tu as de si bons réflexes, j’ai l’impression que ça dégonfle un peu, je pense attendre demain au moins avant d’aller voir quelqu’un si c’est vraiment mauvais et puis je n’ai pas trop envie de partir d’ici en fait. Et toi d’ailleurs, tu n’aurais pas quelques cocktails à servir à d’autres jolies demoiselles plus en forme que moi ? »

    Elle n’allait quand même pas le laisser se reposer sur ses lauriers tout compte fait ! Elle reprit sa coupe et en repris une gorgée tout en le regardant aussi beau qu’un dieu grec. Elle passa sa main dans ses cheveux et soupira sans se rendre compte qu’elle était accompagnée. C’était aussi un de ses défauts, elle devenait familière rapidement et ce n’est pas forcément le genre de chose à faire dans un club ou en pleine session de drague. Ayant peur du silence qui pourrait s’installer entre eux, Abi se sentit obligée d’embrayer vers une conversation qui allait certainement casser l’ambiance …

    « Tu en fait craquer beaucoup des touristes ici alors ? Dis-moi combien par mois, sois honnête … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armani Keliatos

avatar

Nombre de messages : 59
In Your Heart ? : Desirs, only desirs...
Date d'inscription : 20/05/2009

About You ~
In your heart ?: Nobody
Profession: Barman
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Dim 24 Mai - 12:57

    Il se doutait bien qu’elle n’allait pas porter plainte contre le bar, mais il s’était habilement servi de cet argument auprès de son patron pour que celui-ci le laisse prendre sa soirée afin de « contenter » la jeune femme. Il pensa à la réaction d’Isolde si elle avait vu son petit manège, elle aurait aux anges de le voir comme ça, elle qui voulait absolument qu’il se calme un peu et qui rêvait qu’il se case une bonne fois pour toute. A bien y réfléchir, Armani était même sûr que la belle Abi plairait beaucoup à ses parents. Mais là le garçon ne savait pas si c’était une bonne chose ou pas… Etant donné la relation qu’il entretenait avec eux. Enfin, ce n’était pas le moment de penser à eux. En fait il n’avait pas envie de penser à eux tout court, que ce soit maintenant ou plus tard. Très peu de ses amis connaissaient son histoire et sa famille, il n’était franchement pas du genre bavard sur ce genre de chose. C’était une part de lui qu’il voulait garder secrète, non pas pour forcer le mystère qui l’entourait mais simplement parce qu’il n’avait pas envie d’en discuter. La voix d’Abigail le tira de ses pensées alors qu’elle annonçait qu’un simple cocktail ne serait pas un dédommagement suffisant. Il laissa échapper un petit rire et penchant la tête en la fixant. « Bien, je note. Je tâcherai de me faire pardonner, ou plutôt de faire pardonner le bar, d’une autre manière. Je suis plein de ressources tu sais… »

    Attrapant son verre il s’enfonça un peu plus confortablement dans son fauteuil et sirota sa boisson sans ajouter un mot. Un soir normal, avec une fille normal, il n’aurait pas arrêté de parler, l’aurait charmé avec des histoires délirantes, vécues ou pas, et de petites attentions. Mais il avait bien compris que ce genre de combines ne fonctionnaient pas sur Abigail. Il se contenta donc d’attendre qu’elle dirige la conversation vers le sujet qui lui plairait. Ce qu’elle fit en parlant des autres touristes que la jeune homme aurait pu draguer si elle n’avait pas été là. Secouant la tête il soupira avant de reposer son verre. « Tu me rembarres dès que je parle de mes exploits et maintenant tu veux savoir combien de touristes j’attrape dans mes filets par mois ? » Il lui adressa un immense sourire, plutôt moqueur et reprit. « Abigail Delaney je vous l’avoue, vous êtes un véritable mystère pour moi. » Il ne voulait pas faire le décompte de ses conquêtes devant elle. Il ne voulait pas frimer. Il savait très bien ce qui l’attendait s’il le faisait. Et puis lui-même ne savait pas combien de femmes il mettait dans son lit. Il n’établissait pas de statiques. Son but n’était pas de charmer le plus de femmes possibles, il profitait simplement de ce que la vie lui offrait. Avalant une nouvelle gorgée de son cocktail il reporta son attention sur la belle blonde. « Et toi alors ? A combien de jeunes et pauvres habitants de Eros as-tu brisé le cœur depuis ton arrivée ? » Lança-t-il avec une pointe d’ironie. Il était indéniable que beaucoup d’hommes devaient tomber amoureux d’elle. C’était impossible qu’il en soit autrement. Et si elle se comportait avec eux comme elle le faisait avec lui, alors c’était certain qu’elle avait dû laisser quelques frustrés sur son passage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Delaney
A.Ne vous fiez pas aux apparences
avatar

Nombre de messages : 165
In Your Heart ? : Nobody
Date d'inscription : 19/05/2009

About You ~
In your heart ?: Presque rien
Profession: Touriste
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Dim 24 Mai - 15:30

    Condamnée à rester immobile et à s’en remettre totalement à Armani, Abi se considérait tout de même dans une bonne position. Il semblait être totalement confus et rongé par la culpabilité alors elle comptait bien en profiter ! Son objectif principal en venant à Eros était de se ressourcer et de se vider la tête, d’oublier cette année exécrable et de vivre sans se prendre la tête. Elle n’avait malheureusement pas pensé qu’une inconnue puisse venir se glisser dans l’équation et elle s’en voulait beaucoup de s’être laisser prendre comme une débutante. Premièrement, il y eu Ashleigh, cet espèce de bellâtre qu’elle avait laissé prendre possession d’elle pour une raison encore inconnue dès son arrivée. Elle n’en était pas fière et espérait que le plombier n’ébruiterait pas trop l’affaire même si au fond d’elle, elle se doutait bien qu’elle ne devait pas être la seule à tomber dans le panneau et donc il devait avoir beaucoup d’autres histoires à raconter à ses potes grecs (priant pour qu’Armani ne soit pas l’un d’eux étrangement). Ensuite, elle fit la connaissance de ce barman. C’était différent, c’était plus sensuel et plus sérieux. Du moins à première vue, et le fait qu’il ne semble pas vouloir lui faire découvrir sa chambre aussi rapidement semblait confirmer ses pensées.

    Elle ne préféra pas répondre à Armani concernant ses ressources, elle ne voulait pas dire un mot de travers et tomber dans le vulgaire. Cela lui arrivait peu souvent mais elle avait une bière et deux cocktails dans le sang et pour une fille qui ne tient pas tellement l’alcool, c’était déjà beaucoup !


    « Ben je m’adapte, tu as pas l’air d’aimer quand je te rembarre alors je rentre directement dans le sujet adéquat, je pensais que c’est ce que tu voulais mais bon. Et puis, comment connais-tu mon nom de famille ? Dois-je m’inquiéter ? Ai-je à faire à un voyeur ou à un harceleur compulsif ? »

    C’est vrai ça, comment pouvait-il connaître son nom de famille ? Elle ne se rappelait pas lui avoir dit ou alors, elle lui avait dit alors qu’elle avait trop bu et ne s’en souvenait pas. Du coup, elle commença à s’inquiéter sur ce qu’elle aurait bien pu dire ou faire d’autre ! Finalement, elle n’avait peut être pas le contrôle de la situation et en s’en rendant compte, Abi se sentit gênée et rougit légèrement.

    « Ce n’est pas moins qui brise les cœurs, c’est plutôt le mien que l’on brise. »


    Oups, ce n’était plus Abi qui parlait là mais l’alcool. Elle ne se contrôlait plus et il allait bientôt pouvoir faire ce qu’il voulait d’elle ! Alors tant qu’il lui restait un semblant de lucidité, elle essaya de sauver les meubles tant bien que mal.

    « Désolée, j’ai trop bu. Tu mets quoi dans ton truc là ? Un sérum de vérité ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armani Keliatos

avatar

Nombre de messages : 59
In Your Heart ? : Desirs, only desirs...
Date d'inscription : 20/05/2009

About You ~
In your heart ?: Nobody
Profession: Barman
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Mar 26 Mai - 22:08

    Il fut amusant pour le garçon de voir la jeune femme paniquer lorsqu’il l’appela par son nom de famille. Elle devait s’imaginer qu’il était un psychopathe ou tout du moins quelqu’un de très dérangé qui l’aurait suivi ou enquêté sur elle. Il la laissa donc mariner un peu riant du regard soupçonneux qu’elle posa sur lui. C’était marrant à quel point l’attitude d’un être humain, ou de toute autre créature vivante, pouvait changer du tout au tout lorsqu’il se sentait en situation de danger. Pourtant ici il n’y avait aucun motif d’inquiétude à avoir. Armani aimait les femmes certes, il aimait le pouvoir qu’il avait sur elle, il aimait dominer, mais pas au point de le faire contre leur volonté ni même de les blesser. Posant une main sur l’avant-bras de la blondinette il arrêta de rire et lui adressa un sourire qui se voulait apaisant.

    « Ta carte bancaire beauté. Il y a ton nom sur ta carte. Tu sais, celle dont tu te sers pour régler ta note pratiquement tous les soirs ! »

    Se souvenant qu’il avait toujours sa main posé sur le bras de la belle il la retira rapidement avec un regard gêné. Dieu ce qu’il détestait cette situation. Se trouver mal à l’aise alors qu’il avait simplement effleuré son bras. Pourquoi fallait-il qu’elle le rende ainsi ? C’était insupportable ! Et à quoi cela servait si elle n’avait aucune envie de répondre à ses attentes ? Alors qu’il détaillait sans s’en rendre compte le visage de la jeune femme, scrutant comme à sa nouvelle habitude le moindre signe de sa part, il remarqua que ses joues étaient de plus en plus rose et son regard pétillant. Les cocktails semblaient faire leur effets et la jeune femme s’alcoolisait sans doute plus qu’elle ne l’avait prévu. Ce qu’elle lui confirma en confiant qu’on lui avait brisé le cœur avant de se reprendre rapidement pou excuser cette confidence involontaire dû à son état d’ébriété.

    « Celui qui t’a brisé le cœur est un idiot Abigail. » C’était une des premières fois qu’il l’appelait par son prénom, se contentant habituellement d’un simple Abi’ ou d’un charmant ‘beauté’. Abigail. C’était un très beau prénom, il s’en rendait compte à ce moment même. Secouant la tête pour sortir de ses reflexions mièvres il reporta son attention sur la jeune femme dont le visage s’était quelque peu assombrit par cette révélation. Passant un main sous le menton de la blonde il lui releva la tête d’un geste tendre pour croiser son regard. « Ce gars ne sait sûrement pas ce qu’il perd… » Lui adressant un sourire plus affectueux que charmeur il pencha la tête sans perdre le contact avec son regard. « Et retrouve donc ton beau sourire, quoique ce mec t’ait fait, il ne vaut pas la peine que tu te gâches la soirée ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Delaney
A.Ne vous fiez pas aux apparences
avatar

Nombre de messages : 165
In Your Heart ? : Nobody
Date d'inscription : 19/05/2009

About You ~
In your heart ?: Presque rien
Profession: Touriste
Répertoire:

MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   Sam 30 Mai - 20:29

    Sa carte bancaire biensûr ! Quelle cruche franchement. Une carte bancaire qui devait d’ailleurs ne plus être très fournie à l’allure où elle enchainait les soirées dans un bar qu’elle ne trouvait pas forcément meilleur qu’un autre. Elle sourit légèrement histoire de ne pas passer pour une godiche finie et se donner un air nonchalant comme si elle se fichait bien de ce qu’il pouvait penser même si il devait se douter à présent qu’elle ne venait pas seulement pour se désaltérer. De toute façon, il était à présent autant griller qu’elle alors elle se fichait bien du reste. Cependant, l’ambiance entre eux était devenue plus étrange et plus intime, un peu comme si une nouvelle étape venait d’être franchie et que les deux protagonistes avaient oublié la manière de se comporter au niveau supérieur. Quand Armani enleva subitement sa main du bras d’Abi, un silence tenace s’installa et les révélations maladroites de la jeune femme ne rendirent pas la situation plus facile. Elle baissa les yeux essayant vainement de remettre de l’ordre dans ses idées et rougit aux paroles d’Armani qui était plus compréhensif et doux que jamais. Elle n’avait plus l’impression de voir le barman macho et craquant devant elle et même si c’est ce qui l’avait attiré au départ, elle aimait cette nouvelle facette de sa personnalité. Elle lui sourit sans vraiment faire attention quand il lui releva la tête, avec l’image d’Alexander dans les bras d’une autre dans leur lit, leur drap, leur appartement. Armani avait raison, cela ne servait à rien de repenser à tout ceci mais malheureusement l’alcool ne la rendait pas que bavarde, il l’emplissait souvent d’une grande mélancolie et elle avait souvent du mal à la combattre. Elle ne savait plus quoi dire à son compagnon de la soirée, elle n’avait pas envie de sortir une nouvelle connerie et ne savait pas non plus quoi lui raconter. Ce la faisait longtemps qu’elle n’avait rien trouvé à raconter à quelqu’un, c’était certainement un signe.

    « Tu as raison même si j’ai largement contribué à la gâcher ! Et puis, je ne peux pas danser, je ne veux plus boire ou alors du sans alcool, sinon je ne serais plus maitresse de mon corps ou de mon cerveau, alors il ne reste plus beaucoup d’options, pour ne pas dire aucune ! »

    Elle le regarda, gênée encore une fois. Il fallait se rendre à l’évidence. Elle était folle de lui.


[HJ : Embarassed et si je vais trop vite, dis le moi !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: let's go for a ride; armani   

Revenir en haut Aller en bas
 
let's go for a ride; armani
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» take a ride with my best friend. 25 oct. (19h)
» ( Dimitri ) Just ride
» Bumpy ride (+) William
» RIDE OR DIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feelings From The Heart :: Viva Le Flood ? :: Goodbye mister Garbage.-
Sauter vers: